L’ATELIER DU FESTIVAL

SOME NIGHTS I FEEL LIKE WALKING

Réalisé par : Petersen VARGAS

  • Année : 2021
  • Pays :
  • Durée : 100 minutes

Synopsis

Zion, un riche adolescent en fugue, cherche un endroit où se sentir chez lui. Lorsqu’il voit un groupe de garçons traverser la rue, il laisse tout tomber et les suit, plus particulièrement Uno, dont l’attrait désinvolte suscite des sentiments inconnus chez Zion. Il apparaît que les garçons sont des escrocs. Lorsque le plus jeune meurt d’une overdose, Zion est entraîné dans leurs problèmes. Il se joint à une expédition pour réaliser le dernier souhait du garçon mort : rentrer chez lui. Au cours d’une nuit, Zion et les autres emmènent le cadavre de la ville à la campagne, chez des parents et une ancienne petite amie, prenant des bus et des autoroutes. À chaque étape, la conclusion devient plus claire : il n’y a pas de place dans ce monde pour ces enfants, en dehors de leur propre groupe. Lorsqu’ils arrivent dans la ville natale du garçon, ils sont frappés par l’apathie et le rejet de sa famille. Ils jettent le corps dans un feu de joie au milieu des festivités bruyantes de la ville, le revendiquant comme un des leurs. Le matin venu, malgré leurs différences, ils sont devenus une singulière bande de frères.

Note d'intention

Depuis que j’ai déménagé à Manille il y a cinq ans, un sentiment de nervosité dû à la solitude m’a envahi. J’ai commencé à sortir le soir dans des coins improbables de la ville. J’ai commencé à marcher. Comme mes personnages, je marche et je marche en espérant trouver une version de la famille et du foyer que je puisse envisager. J’ai rencontré des jeunes hommes au milieu de leur propre marche, de leur vie, de leur existence. Malgré les différences d’âge, de classe, de sexualité et de racines, j’ai tissé avec eux des liens fugaces mais significatifs. Ces rencontres ont été un moyen de me connecter avec moi-même. Marcher à Manille la nuit offre un aperçu révélateur de la jeunesse philippine en marge de la société. Ce road-movie est une exploration et une méditation sur les espaces sociopolitiques. La caméra incarnera la découverte de soi de Zion, afin de capturer la vie telle qu’elle est pour rendre visibles nos personnages invisibles.


Crédits

Petersen VARGAS - Réalisateur


Fiche technique

Budget prévisionnel: 671 000 €
Financement acquis: 216 000 €

Contacts

Production

VY/AC PRODUCTIONS
1447, Valenzuela City PHILIPPINES - 63 91 7811 0217 - www.vyacprod.com

Ang ALEMBERG - alem@vyacprod.com

L'Atelier 2020