L’ATELIER DU FESTIVAL

MARICHJHAPI

Réalisé par : Bauddhayan MUKHERJI

  • Année : 2021
  • Pays :
  • Durée : 95 minutes

Synopsis

1979 – Bengale-occidental Marichjhapi, une île des Sunderbans où les réfugiés de la caste inférieure du Bangladesh ont été invités et obligés de s’installer par le gouvernement communiste, a été le théâtre de ce qui est peut-être la pire trahison et le plus grand génocide planifié de l’Inde indépendante. Des milliers de réfugiés ont été massacrés par le gouvernement lui-même. Éconduit par le refus des réfugiés de rejoindre l’UCRC, l’aile communiste des réfugiés, le gouvernement a déclenché une vague de terreur sur les malheureux réfugiés. Il a imposé un blocus économique qui a coupé tous les approvisionnements essentiels. Sans eau, sans nourriture, sans électricité et sans aide médicale, les habitants de Marichjhapi ont vécu l’horreur. Le gouver- nement a empoisonné leur eau, brûlé leurs maisons, violé les femmes et leur ont tiré dessus au milieu de la nuit. Le film est un récit fictif basé sur ces événements réels et tourne autour de 5 personnages. Shaktipado, l’instituteur qui faisait partie de l’équipe qui avait choisi Marichjhapi, Nanibala et son doux rêveur de 5 ans Kanto, Ranjan et sa dulcinée Meni qu’il avait suivie depuis Dandakaranya. Dans le contexte de cette époque terrifiante, les relations se sont épanouies, l’amour a fleuri et l’espoir est né à maintes reprises sur l’île de Marichjhapi.

Note d'intention

Je veux réveiller le fantôme de Marichjhapi, 40 ans après. Je veux que le monde sache. Je veux que l’humanité pleure avec les milliers de personnes qui ont été massacrées. Depuis des décennies, c’est un secret très bien gardé, soigneusement dissimulé. Selon des rapports non officiels, le nombre de personnes massacrées pourrait même atteindre 10 000. Puis-je leur donner un enterrement paisible ? Le monde peut-il avoir de l’empathie pour eux, comme on en a aujourd’hui pour les réfugiés syriens dans le monde entier ? Pouvons-nous savoir ce que les familles sans défense, affamées et sous-alimentées ont vécu pendant ces 6 mois de blocus économique et de massacre ? Oublier leur désir de vivre une vie digne, de s’installer pacifiquement ? Je veux créer un film centré sur une époque, qui mette en lumière la situation critique des habitants de Marichjhapi et nous rappelle peut-être à quel point nous avons été odieux au cours de l’Histoire, dans l’espoir de ne pas commettre la même erreur encore et encore. Marichjhapi serait mon oeuvre d’espoir et d’humanité.


Crédits

Bauddhayan MUKHERJI - Réalisateur


Fiche technique

Langue(s) de tournage: Bengalî
Budget prévisionnel: 800 000 €
Financement acquis: 400 000 €

Contacts

Production

LITTLE LAMB FILMS
2/7, Yashwantnagar, Road Number 3, Goregaon (West) INDE - 91 2444 - www.littlelambfilms.com

Monalisa MUKHERJI - mona@littlelambfilms.com

L'Atelier 2020