L’ATELIER DU FESTIVAL

LA SOCIEDAD DEL SEMAFORO

(LA SOCIETE DU FEU ROUGE)

Réalisé par : Rubén MENDOZA

  • Année : -1
  • Pays : Colombie
  • Durée : 110 minutes

Synopsis

Les feux de croisement sont un enfer pour les gens contraints de quitter la campagne pour aller mendier en ville. L'un d'eux, Raul, un recycleur aliéné par son désir de liberté absolue et de drogues, tente d'utiliser ses maigres connaissances et son intelligence pour contrôler les feux de sorte que les artistes de rue et les vendeurs travaillant aux carrefours puissent s'y produire plus longuement. Ceci ressemble à sa propre vie, qui se transforme en une ode à l'anarchie, au désespoir et à la folie.

Note d'intention

Lorsque je présente le film, j'insiste toujours sur le fait qu'il n'est politique, ni par essence, ni naturellement. Ce n'est pas une tentative pour justifier ou expliquer le Tiers-Monde au " Premier Monde ". Je ne suis ni anthropologue, ni assistant social. Les histoires qui m'attirent sont celles qui m'offrent des révélations pour la tête, le coeur et les yeux. J'ai découvert qu'il existait une sorte de pyramide sociale parmi les gens qui habitent dans la rue ; cette pyramide représente celle à laquelle nous sommes habitués, avec ses strates facilement identifiables : les vendeurs ambulants, les jongleurs, les artistes, les laveurs de carreaux, les handicapés et les recycleurs. Le monde du recyclage est en général relié au monde des drogues de rue, surtout le crack et le bazuco... Je ne pense pas avoir approché cet univers avec un regard contrit ou de pitié, surtout au début de ma découverte de ce monde. Beaucoup d'étrangers ont complètement changé le cours de leur vie après avoir traversé la Colombie et avoir été mêlés à ce qui se passe dans ses rues.


Crédits

Rubén MENDOZA - Réalisateur


Fiche technique

Langue(s) de tournage: Espagnol
Budget prévisionnel: 900 000 €
Financement acquis: 2 €

Contacts

Production


-

L'Atelier 2008