L’ATELIER DU FESTIVAL

EL CONCURSANTE

Réalisé par : Carlos OSUNA

  • Année : 2015
  • Pays : Chili , Colombie , Chili , France
  • Durée : 95 minutes

Précédent film : http://www.cinandovl.com/latelier2015

Synopsis

En 2011, une marque d’assaisonnements a décidé de distribuer 2000 autocuiseurs en échange de 20 emballages de ses produits. Notre histoire se déroule à Carthagène. Cristobal, un garçon de 24 ans du genre timide, au chômage, rejoint la file d’attente pendant la nuit sous la pression de sa mère qui veut tellement cet autocuiseur. Il pense qu’il est au début de la file, mais nous découvrons vite qu’il n’est qu’au milieu. 2 000 autocuiseurs sont censés être distribués à travers le pays, mais dans la seule Carthagène plus de 12 000 personnes faisaient la queue à la mi-journée. L’histoire décrit comment se forme une communauté au sein d’une file d’attente. Cristobal devra se déplacer vers l’avant et vers l’arrière pour connaître les sentiments et les inquiétudes des gens autour de lui. Peu à peu les gens comprennent qu’ils ne repartiront pas avec l’autocuiseur. La nuit tombe et de sévères affrontements éclatent entre les protestataires et la police. Une violente émeute commence. Cristobal est battu, ses habits sont pleins de sang, mais il a toujours le sourire aux lèvres en rentrant, main dans la main avec une bande d’étrangers, tandis que la ville se déchire derrière lui.

Note d'intention

Quand j’ai vu les nouvelles à propos de cette longue file d’attente à la télévision, j’ai été surpris par la représentation poétique qu’elle offrait de la Colombie. La marque à l’origine de la promotion fit une promesse mais sous-estima à la fois l’impact émotionnel qu’elle pouvait susciter chez les gens et notre niveau de misère. La file d’attente devint soudain un monstre à 12 000 têtes avec des émotions et des réactions. À la fin, la situation devint incontrôlable. Les gens ne se plaignaient pas de ne pas avoir obtenu l’autocuiseur, mais d’être pauvres et de s’être encore fait abuser. Le personnage de Cristobal m’intéresse beaucoup, un jeune garçon sans objectif se contentant de traîner, incapable d’entreprendre, sans emploi, pas habitué à espérer ou à rêver, il ne fait que survivre. Je cherche à représenter, de son point de vue, le drame de tous ces gens et le besoin de détruire et de provoquer une révolution sans objectifs ni idéaux.


Crédits

Carlos OSUNA - Réalisateur


Fiche technique

Langue(s) de tournage: Espagnol
Budget prévisionnel: 700 000 €
Financement acquis: 300 000 €

Contacts

Production

MALTA CINE SAS
Cr. 4 # 58-90 Of. 303 Bogota D.C. COLOMBIE - +57 32 0849 6419

Juan Mauricio RUIZ - maltacine@gmail.com

L'Atelier 2015