L’ATELIER DU FESTIVAL

CURE FOR SERPENTS

Réalisé par : Ben HACKWORTH

  • Année : -1
  • Pays : Australie , Australie
  • Durée : 108 minutes

Synopsis

Le film raconte les derniers jours de Bette, une vieille femme excentrique qui habite une jungle à l'écart de tout dans le nord du Queensland. Avec l'aide de Jack, son jeune jardinier, Bette complote pour revoir son amant portugais, perdu de vue il y a longtemps. Natasha, la soeur aînée de Jack, revient de Berlin, accompagnée de Johannes, le petit-fils de Bette, pour aider à la préparation de l'évènement et revoir son frère. Mais au fur et à mesure que la semaine se passe, Natasha découvre des desseins plus sombres : il existe un pacte suicidaire entre Jack et sa patronne plus très jeune, Jack a une dépendance à la drogue qu'il partage avec Rita, la propriétaire du magasin local avec qui il a une relation ; et enfin une envie inconsciente de punir Natasha pour l'avoir abandonné. Alors que Natasha fait tout ce qu'elle peut pour remettre de l'ordre dans ce monde chaotique, Jack va être contraint de choisir entre se battre pour son bonheur ou s'enfoncer dans la destruction.

Note d'intention

Cette histoire mêle fiction et autobiographie. Dans l'intention de recréer un paysage de fantaisie, j'ai choisi de fixer mon regard sur les moments insolites qui résultent des motivations quotidiennes. Il en ressort une tension naturelle entre les intentions réalistes des personnages et la texture fascinante d'un château dans ce parc. Malgré le chaos et le drame que créent ces personnages, la nature a le dernier mot. Elle est calme et puissante et recouvrira, à son heure, sa souveraineté. Le décor est authentique et existe encore de nos jours, tout au nord du Queensland. Dans les années 1930, un Portugais construisit un parc aux allures de jungle, en témoignage d'amour à son épouse. Voilà une toile de fond colorée sur laquelle se déroule le drame. Les relations entre Jack et sa soeur sont inspirées de celles régnant au sein de ma propre famille, et les personnages sont issus de mes expériences directes. Le style visuel n'a rien de clinquant ou de manifeste. Je préfère que l'énergie provienne directement de la mise en scène et que le mystère soit suscité par ce qui n'est pas explicitement montré (ou entendu) à l'écran. À une époque où les références au cinéma et les effets esthétiques abondent, je veux concentrer mon effort sur la création de la qualité organique de l'univers de cette histoire.


Crédits

Ben HACKWORTH - Réalisa(teur/trice)


Fiche technique

Langue(s) de tournage: Anglais
Budget prévisionnel: 3,5M €
Financement acquis: 1,1M €

Contacts

Production


-

L'Atelier 2008