L’ATELIER DU FESTIVAL

A YELLOW BIRD

Réalisé par : K. RAJAGOPAL

  • Année : 2015
  • Pays : France , Singapour
  • Durée : 90 minutes

Synopsis

Siva, un ex-condamné Singapouroindien hanté par une tragédie de son passé de contrebandier, n’est pas bien accueilli lorsqu’il regagne son foyer après 8 ans passés derrière les barreaux. Abattu par le mutisme de sa mère, il quitte la maison pour rechercher son ex-femme et sa fille, qui ne veulent pas qu’on les retrouve. Une nuit, Siva sauve une prostituée d’un homme violent. Elle le regarde comme une âme soeur dans un monde brutal, lui offrant pour la première fois une identité nouvelle. Ils commencent une liaison et, pendant un bref moment, il pense même qu’il ne veut plus de son ancienne vie. Mais la jeune femme est bientôt déportée en Chine. Siva est brutalement réveillé de son indifférence grandissante par la mort de sa mère, qui lui rappelle qu’il n’a plus de temps à perdre s’il aspire au salut de son âme. Son monde s’effondre un peu plus lorsqu’il découvre la trahison d’un ami, qui héberge en secret sa famille. Retrouvant celle-ci pour la première fois, il est confronté à une vérité terrible qui transforme sa quête de rédemption en une question de vie ou de mort.

Note d'intention

Étant ressortissant d’une ethnie minoritaire au sein de mon propre pays, je suis constamment contraint de négocier et de renégocier mon sentiment d’appartenance et mon rapport intime à l’espace dans lequel je vis. Je suis étonné par cette tendance que nous avons souvent à édifier des murs autour de nous, pour éviter d’être blessés, émotionnellement et physiquement. Cette construction démarre d’abord consciemment, conditionnant souvent notre esprit et le forçant lentement à prendre inconsciemment sa propre forme, se consolidant au-delà de notre contrôle. C’est aussi une enquête personnelle sur mon identité en tant que singapourien (de naissance ou de nationalité) et en tant qu’indien par la race : l’individu contre la société, la liberté contre l’emprisonnement, me poussant à examiner ces thèmes en me projetant à travers Siva, marginalisé dans son propre pays en raison de son appartenance ethnique et de sa condition d’ex-condamné.


Crédits

K. RAJAGOPAL - Réalisa(teur/trice)


Fiche technique

Langue(s) de tournage: Tamoul, Mandarin
Budget prévisionnel: 400 000 €
Financement acquis: 180 000 €

Contacts

Production


-

L'Atelier 2014