L’ATELIER DU FESTIVAL

THE STATION

Réalisé par : Sara ISHAQ

  • Année : 2021
  • Pays : Jordanie , Republique Arabe Du Yemen
  • Durée : 100 minutes

Synopsis

Dans un Yémen déchiré par la guerre, Zainab (45 ans), infirmière et mère d’un combattant mort, mène une campagne passionnée pour soutenir les combattants. Elle conduit une camionnette à travers le pays pour collecter des dons. Aujourd’hui, elle est déterminée à se rendre sur la ligne de front alors qu’une bataille majeure fait rage et qu’on a besoin d’elle de toute urgence. Zainab a besoin de carburant pour son voyage, en pleine pénurie. Sa seule chance est de se rendre dans une station-service réservée aux femmes et gérée par sa nièce Layal (25 ans), dont elle s’est éloignée et qui s’oppose à la guerre. Contrastant avec le monde solitaire de Zainab, la station est un salon social bourdonnant, pour les femmes, où «les hommes, la politique et les armes sont interdits ». Alors que Zainab est obligée d’attendre le carburant, elle lutte pour respecter les règles de la station. Layal a le sentiment que la présence indésirable de sa tante lui fait perdre le contrôle de la station et de son jeune frère Laith (8 ans) qui s’inspire de plus en plus de la virilité du combat telle que prêchée par Zainab. Alors que Zainab et Layal tentent inlassablement de trouver des moyens pour que Zainab puisse partir, elles font l’expérience de la vie en famille pendant une journée.

Note d'intention

Lorsque la guerre a éclaté au Yémen en 2015, mon pays se trouvait plongé dans des crises pétrolière et alimentaire alors que les bombes tombaient continuellement du ciel. La dynamique sociale a changé du jour au lendemain, les hommes perdant leur emploi ou affluant sur les lignes de front, et les femmes assumant tout le poids de la subsistance de leur famille. Des stations-service réservées aux femmes ont fait leur apparition au cœur de Sanaa, où les femmes attendaient pendant des heures pour obtenir du carburant. En fait, tandis que les hommes alimentaient la guerre, les femmes alimentaient la vie. La station était un microcosme d’un monde féminin inconnu de toute personne extérieure et a inspiré le décor principal du film pour raconter une histoire du seul point de vue des femmes yéménites en temps de guerre. À travers le parcours de notre protagoniste, nous voulons que le public découvre comment la guerre et l’injustice peuvent radicaliser même les personnes les plus « normales ».


Crédits

Sara ISHAQ - Réalisatrice


Fiche technique

Langue(s) de tournage: Arabe
Budget prévisionnel: 1,21M €
Financement acquis: 62 300 €

Contacts

Production

SCREEN PROJECT
AMMAN JORDANIE - 962 795 621 437 - screenproject.net

Nadia ELIEWAT AMMAN - nadia.eliewat@gmail.com

L'Atelier 2020