L’ATELIER DU FESTIVAL

DECOMPRESSION

Réalisé par : Yona ROZENKIER

  • Année : 2018
  • Pays : Israel
  • Durée : 93 minutes

Précédent film : http://www.cinandovl.com/latelier2017

Synopsis

Ben, 35 ans, déprimé et chômeur, arrive des États-Unis pour une courte visite dans son kibboutz natal du nord d’Israël, accompagné de sa femme et de leur nouveauné. Il envisage de demander à son vieux père alcoolique et malade, Albert, avec qui il peine à communiquer, de l’aider à récupérer un appartement familial perdu à Varsovie. Mais Albert, qui est considéré comme le fou du kibboutz, a un autre plan : complètement ivre, il vient de parier devant la moitié du kibboutz qu’il pouvait traverser en tracteur tout le sud du pays jusqu’à Eilat en une semaine. Albert part dès l’aube. Ben, qui doit obtenir la signature de son père pour préserver son mariage, le rejoint à contrecœur ; les deux s’engagent alors dans un voyage lent, étrange et inattendu, à travers un Israël rural et oublié. Pendant le périple, Ben découvrira tout à la fois un père fascinant et complexe, la raison réelle de ce pari, mais aussi le fait qu’il lui ressemble beaucoup plus qu’il ne le pensait. C’est une comédie-dramatique sur le passage à l’âge adulte, d’un père qui n’a jamais su en être un et d’un fils qui aurait aimé ne jamais être le sien.

Note d'intention

Une nuit ma mère m’a réveillé en criant : « Venez vite ! Papa fait une crise d’hypoglycémie ! » En fait, il sautait sur le sofa tout-nu, prétendant être un poisson. J’ai saisi le bocal de miel et me suis battu avec lui jusqu’à réussir à lui donner une cuiller de miel sucré. Après avoir retrouvé ses esprits, il a calmement commencé à me faire une leçon sur son intelligence à n’avoir jamais pris de drogues dures. « Imagine ce que j’aurais fait alors », m’a-t-il dit. Feu mon éminent père est né dans une crypte froide en France occupée, où il a passé les premières années de sa vie. Cela l’a marqué à jamais et a gravement altéré sa santé, mais cela lui a aussi donné une joie de vivre et une vision du monde humaniste, existentialiste et athée. Le ton du film est inspiré de sa perception du monde et de son idéologie : souriez quand vous êtes heureux, pleurez quand êtes triste et souvenez-vous surtout qu’en fin de compte, la chose la plus importante au monde c’est de toujours savoir où sont les toilettes les plus proches.


Crédits

Yona ROZENKIER - Réalisateur


Fiche technique

Langue(s) de tournage: Français , Hebreu
Budget prévisionnel: 600 000 €
Financement acquis: 50 000 €

Contacts

Production

KM PRODUCTIONS -
1 Simta Almonit St. 6326637 Tel-Aviv ISRAEL - + 972 525 785 388 - kobmiz@walla.com

L'Atelier 2017