La Résidence - 02.03.2020 - 13:00

Les réalisateurs de la 40ème session de la Résidence

Guillermo Garcia Lopez, Samuel Ishimwe, Hana Jusic, Rodrigo Barriuso, Bernhard Wenger, Miki Polonski
Guillermo Garcia Lopez, Samuel Ishimwe, Hana Jusic, Rodrigo Barriuso, Bernhard Wenger, Miki Polonski © DR

Pour sa 40ème session, la Résidence accueille les  réalisateurs Rodrigo Barriuso, Guillermo García López, Samuel Ishimwe, Hana Jusic, Miki Polonski et Bernhard Wenger.

Samuel Ishimwe et Bernhard Wenger seront les premiers cinéastes respectivement de nationalité Rwandaise et Autrichienne accueillis en Résidence à Paris.

 

Rodrigo Barriuso est un cinéaste cubano-canadien. Il est né et a grandi à La Havane, puis a déménagé à Toronto en 2006 pour suivre les cours de la Faculté des Arts de Ryerson où il a obtenu une licence d’études cinématographiques. Il a ensuite obtenu une maîtrise en histoire de l'art contemporain à l'université de l'OCAD. Son premier court métrage, For Dorian (12), a été sélectionné dans de nombreux festivals internationaux et a reçu les prix de Inside Out, Mix Copenhagen et du Festival du film LGBT de Turin. Son premier long métrage, Un Traductor (18), a été présenté en première au Festival du film de Sundance dans le cadre de la World Cinema Dramatic Competition, et a remporté le prix du meilleur réalisateur au 21e Festival international du film de Shanghai et au 17e Festival international du film de Pune, entre autres distinctions. Un Traductor a permis l’entrée officielle de Cuba à la 92e cérémonie des Oscars en 2020. Rodrigo est un ancien élève du Filmmakers Lab du TIFF et du programme de long métrage du Sundance Institute, où il a participé à l'atelier des scénaristes de La Havane, à l'atelier intensif de montage et au laboratoire de conception sonore et de musique. Il développe actuellement son deuxième long métrage, Neverman.

Télécharger la brochure

 

Guillermo García López est né en 1985 à Madrid. Son premier long métrage, Frágil Equilibrio (2016), a remporté le Goya du meilleur long métrage documentaire et a été présenté en première à l'IDFA. Il a également remporté de nombreux autres prix et a été sélectionné dans de nombreux festivals de cinéma. En 2017, il a créé, écrit et codirigé la série Atlánticas, composée de trois films à mi-chemin entre la fiction et la non-fiction : Deshielo, Inmersión et Oscilación, qui a été diffusé en première partie sur RTVE. Il enseigne le cinéma dans des cadres interdisciplinaires tels que le Master de communication architecturale de l'Université polytechnique de Madrid, en réalisant des projets qui croisent cinéma et architecture, par exemple les films expérimentaux Faceless et Lo-Tech Reality, ce dernier étant le fruit de sa collaboration avec le collectif Underground Resistance de Detroit. Il écrit actuellement son premier long métrage de fiction, Ciudad Sin Sueño - également sélectionné pour le programme de développement de l'Académie espagnole des arts et des sciences cinématographiques et pour la Berlinale Talents Script Station, et crée une école de cinéma pour les jeunes dans l'une des plus grandes colonies illégales d'Europe, dans la banlieue de Madrid, qui sera également le cadre de son film.

Télécharger la brochure

 

Samuel Ishimwe est né en 1991, à Kigali au Rwanda. Après ses études, Samuel a travaillé en tant que journaliste et photographe. Il fait ses débuts dans le cinéma en participant à plusieurs ateliers de formation. Depuis 2011 il réalise des courts métrages dont Crossing Lines, sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux tel que le festival de Durban en Afrique du Sud. En juin 2017, il termine ses études de Cinéma en Suisse à la Haute Ecole d'Art et de Design (HEAD - Genève). Son dernier court métrage Imfura a été présenté à la Berlinale 2018 où il a remporté l'Ours d'argent. Samuel développe actuellement son premier long métrage Ikimanuka “Seasons of the Weary Kind”.

Télécharger la brochure

 

Hana Jusic est née en 1983. En 2010, elle a obtenu son diplôme de réalisation à l'Académie d'art dramatique de Zagreb. Elle est actuellement chargée de cours au département de réalisation cinématographique de la même école. Elle a écrit et réalisé plusieurs courts métrages ; son court métrage The Chill a été présenté à Oberhausen en 2012, et No Wolf Has A House à Rotterdam en 2015. Elle a écrit les scénarios de deux longs métrages pour enfants, The Mysterious Boy de Drazen Zarkovic en 2013 et The Mystery of Green Hill de Cejen Cernic en 2017. Son premier long métrage Quit Staring at My Plate a été présenté en première à Venice Days en 2016, Il a ensuite été sélectionné dans de très nombreux festivals internationaux. Membre de l'équipe de scénaristes The Last Socialist Artifact, une mini-série en phase de pré-production, Hana écrit actuellement son deuxième long métrage God Will Not Help.

Télécharger la brochure

 

Miki Polonski est né à Bat Yam, en Israël. Il est réalisateur et écrivain.  En 2015, il est diplômé avec mention du département cinéma de la Minshar School of Art de Tel-Aviv. Il enseigne la réalisation de films au Sapir Academic College et à la Minshar School of Art. Miki a réalisé six courts métrages qui ont été projetés dans de nombreux festivals internationaux et ont remporté de nombreux prix. Son dernier court métrage, Shmama, a remporté le Pardino d'argent au Festival du film de Locarno, en 2017. Asara Rehovot Mea Etsim a été présenté en première à la Sélection officielle de la Cinéfondation au Festival de Cannes, 2015. 1 Building and 40 People Dancing a remporté le prix du meilleur court métrage documentaire au Festival du film de Docaviv et à la compétition du Forum des documentaristes israéliens, 2015. Son premier court métrage, Albina 12, a été nominé aux Oscars israéliens. En 2017, ses films ont fait l'objet de rétrospectives dans plusieurs festivals internationaux. Takotsubo est le premier long métrage de Miki Polonski. Le projet a fait partie du Torino Film Lab, 2019 et a été récompensé meilleur projet au Talent Village du Festival du film des Arcs 2018. 

Télécharger la brochure

 

Bernhard Wenger est né en 1992 à Salzbourg, en Autriche. Après avoir terminé ses études secondaires, il s'est installé à Vienne, où il a acquis une expérience professionnelle dans le domaine des décors. Depuis 2014, il est étudiant à l'Académie du film de Vienne. Son dernier court métrage Excuse me, I'm looking for the ping-pong room and my girlfriend a reçu le prix du meilleur court métrage aux Austrian Film Awards 2019, a été présenté en première au Festival du film de Moscou en 2018, a remporté le prix Max Ophüls, ainsi que les deux prix du court métrage au Diagonale - Festival du film autrichien. Les derniers courts métrages de Bernhard ont été projetés dans des festivals de cinéma prestigieux et ont remporté de nombreux prix. Son documentaire Keeping Balance a été sélectionné par le personnel de Vimeo en 2017 et 2018 Exit Right est devenu viral sur Facebook avec plus de 12 millions de vues au total. Deux de ses films ont été diffusés sur ARTE.  Bernhard a fait partie de plusieurs jurys de courts métrages, dont le Jameson Cinefest en Hongrie et le FEST au Portugal. En 2019 Bernhard est devenu membre de l'Académie autrichienne du cinéma et a participé à la tournée "Nuits en Or" de l'Académie des César en France. Actuellement, Bernhard travaille sur son premier long métrage, Peacock scenario avec lequel il a été sélectionné pour participer à la 40e session de la Résidence.

Télécharger la brochure

Partager l'article
  • Lien copié

    Faîtes CTRL+C pour copier.


Voir aussi